Projet

art&tram : un projet d’art public à grande échelle

Ce projet d’art public, piloté par le canton de Genève, a été initié en 2009 par quatre communes traversées par la ligne du tram 14, Lancy, Onex, Confignon et Bernex, auxquelles la Ville de Genève s’est associée. Que le projet ait émané des communes démontre clairement qu’il répond à un besoin identifié par les instances locales. Sa réalisation consiste en une série de six interventions artistiques permanentes le long de la ligne du 14, soit une par commune traversée plus une rame de tramway.

Les objectifs et le cadre du projet ont été conçus avec un comité artistique constitué d’experts professionnels reconnus du domaine de l’art contemporain. L’ensemble a été pensé dans son contexte géographique, architectural et social. Car dans le domaine de la commande publique, il ne s’agit pas de transférer artificiellement des œuvres du musée dans l’espace commun, mais de modifier la perception et l’usage des lieux choisis.

Le comité a fait appel à des artistes qui se distinguent par la qualité et la reconnaissance internationale de leur travail, et par leur expérience des projets d’art public d’envergure. Ils ont également été choisis pour l’adéquation de leur démarche avec le cadre du projet.

art&tram entend introduire l’art dans l’espace quotidien des voyageurs et des citoyens, tout en accompagnant les mutations urbaines avec une articulation nouvelle entre le centre et la périphérie et en donnant une identité forte à cet axe. Les interventions artistiques apportent une valeur ajoutée à l’usage des transports publics, contribuant ainsi à renforcer la perception de la mobilité douce comme un choix qui fait primer la qualité de vie et de l’expérience, en sus des questions écologiques et de planification urbaine bien connues.

Les six œuvres ont été pensées comme un ensemble cohérent, qui ponctue le développement amené par la nouvelle ligne de tramway. Elles ont été conçues pour répondre à différents usages et revaloriser certains lieux : proposer de nouvelles possibilités de rencontres, offrir des aires de repos pour le regard et l’esprit (tous deux très sollicités dans l’environnement urbain), des points de vue inédits sur le paysage ou des ouvertures sur l’imaginaire, tout cela valorisant l’expérience de l’usager.

Par exemple, Silvie Defraoui développe un travail sur la séquence, que l’on expérimente lors des déplacements en tramway, Eric Hattan détourne le mobilier urbain et Pipilotti Rist réfléchit à l’idée même du trajet comme véhicule de poésie.

Marqueurs d’excellence d’une scène artistique suisse particulièrement active et reconnue, appartenant à des générations et des courants distincts, les artistes réunis dans le cadre de ce projet offrent un concentré pointu et représentatif de la création nationale.

Comité artistique : Professionnels de l’art contemporain représentants de l’État et

  • Françoise Ninghetto, présidente du jury
  • Olivier Kaeser, expert
  • Jacqueline Burckhardt, experte

Architecte mandataire : Tarramo Broennimann

Coordination : Fonds cantonal d’art contemporain/Service cantonal de la culture/Département de l’instruction publique, de la culture et du sport